Tous les ans, c’est la même chose.

Des milliers de messages via les réseaux sociaux et sms sont envoyés dès les douze coups de minuit marquant le début de la nouvelle année.

Qu’est-ce que cette frénésie ?

Qu’est-ce qui nous motive à envoyer nos vœux dans les minutes qui suivent ce passage ? Et de continuer durant la journée du premier janvier ?

Avons-nous pris le temps de nous poser et t’atterrir dans cette nouvelle année après notre pas « sage et en conscience » ?

Avons-nous réfléchi à ce que nous voulions souhaiter aux êtres choisis ?

Avons-nous mis de la conscience dans les vœux que nous adressons ?

Offrir un vœu est un cadeau que l’on fait à l’autre.

C’est une attention particulière, un souhait personnalisé. On pourrait même le voir comme une bénédiction et d’un coup de notre baguette magique nous souhaiterions à l’autre quelque chose qui lui serait utile pour son année.

Combien de cadeaux personnalisés avons-nous fait ? Des envois de textes tout prêts ? Des images et photos avec écrit juste « bonne année » sans quelques mots dédiés au destinataire (même pas son prénom).

Qu’est-ce qui nous anime réellement à agir comme cela ?

Le fait-on parce que c’est la coutume, la tradition ? Par habitude ? Pour faire comme tout le monde ? Pour être celui /celle qui enverra le plus tôt et le plus de messages la première heure ? Pour répondre à un besoin de reconnaissance ? Pour nous conforter dans le fait que nous avons un réseau social ? Nous pourrions évoquer bien d’autres raisons encore.

Quels sont donc nos besoins et nos attentes derrière cela ?

Que souhaitons-nous à l’autre ?

Les souhaits doivent être sincères et venir du plus profond de notre cœur.

A la question « je te souhaite une bonne année. Qu’est-ce que tu désires ? », je me suis rendu compte que certaines personnes n’avaient pas vraiment réfléchi à ce à quoi elles aspiraient pour les mois à venir en dehors du classique « souhaites-mois Tout … Santé, amour, bonheur, argent ».

Avant de souhaiter une bonne année aux autres, avons-nous pensé à nous ? A ce que nous avions envie de vivre cette année ?

Avons-nous pris le temps de nous poser et de réfléchir à quoi nous aspirions pour ces douze mois à venir ?

De quoi aurions-nous besoin ?

Quelles seraient les énergies et les valeurs qui pourraient nous être utiles dans notre vie pour nous accompagner à traverser les prochains mois ?

Selon certaines traditions, les douze premiers jours de l’année civile correspondent à un mois de l’année. Ainsi le 1er jour pour le mois de janvier, le 2 pour février, le 3 pour mars et ainsi de suite jusqu’à décembre.

On dit que ces douze jours sont importants car ils donnent la coloration de notre année à venir. A nous d’être attentifs à tous ces petits signes et synchronicités que nous repérons durant cette période.

Alors prenons le temps de nous poser et de réfléchir à ce que nous nous souhaitons pour nous-mêmes. J’aime à dire que nous sommes à nos yeux la personne la plus importante, et nous seuls pouvons prendre soin de nous.

Nous pouvons demander à recevoir des énergies comme par exemple « je me souhaite pour cette année de connecter l’énergie de la douceur, de la légèreté, de la joie, de la beauté, etc. ».

Autre piste, quelles sont les valeurs que j’ai envie de mettre dans ma vie pour cette année ? Le courage ? La bienveillance ? La bonté ? La gratitude ? L’ouverture du cœur ? La rigueur ? La discipline, etc…

Ce sera notre feuille de route qui nous aidera à poursuivre notre chemin tout au long de l’année.

Alors à vous maintenant !

Et rappelez-vous que nous avons tout le mois de janvier pour souhaiter les vœux 😊.

2 Commentaires

  • Isabelle
    Posted 12/01/2020 22 h 29 min 0Likes

    Merci Cathy pour ce texte que je reçois comme une aide à la prise de conscience. J’étais sur la bonne voie concernant les voeux que j’adresse aux autres mais j’avais complètement zappé de me souhaiter des choses à moi-même!

    Je vais donc y remédier très rapidement.

    Je te souhaite une belle année, riche des témoignages et expériences que tu as à partager.

    • Cathy BRUN
      Posted 12/01/2020 22 h 49 min 0Likes

      Chère Isabelle, merci à toi pour ce retour. Et je suis ravie que cet article soit une contribution pour toi. Et oui, penser à soi n’est pas égoïste. Et si l’on est bien soi-même,alors on peut se tourner vers les autres et leur souhaiter ce dont ils peuvent avoir besoin. Encore très belle année à toi, et bonne introspection sur tes souhaits. Cathy

Laisser un commentaire