Mon livre

UNE PART DE SOI – Voyage intime au pays du don du vivant par Cathy BRUN

Dans son livre UNE PART DE SOI, Cathy BRUN nous livre son expérience de donneuse et ses prises de conscience. Vouloir donner est un premier pas, passer à l’acte est autre chose et demande un engagement envers soi-même.

Nous sommes tous amenés à faire des choix

Que ce soit dans notre quotidien ou à des moments clés de notre vie (changement de situation professionnelle, achat d’une maison, mariage, etc…).

Comment choisissons-nous ?

Sommes-nous réellement libres dans nos choix ?  Ou au contraire pensons-nous « n’avoir pas le choix » et dans ces conditions nous avons la sensation de subir.

Mettons-nous de la conscience dans nos choix ?

Qu’est-ce qu’un choix fait en conscience ?

Cette question, Cathy BRUN, 50 ans se l’ai posée lorsqu’elle a dû se positionner pour savoir si elle allait donner un de ses reins à son fils.

Elle a exploré la question sous tous ses angles :
Pourquoi je donne ?
Est-ce que je suis obligée de donner parce que je suis maman ?
Pourquoi moi et pas le père ?
Est-ce que j’ai peur ?
Est-ce que j’ai vraiment le choix ?

Dans son livre UNE PART DE SOI elle nous livre son expérience de donneuse et ses prises de conscience. Vouloir donner est un premier pas, passer à l’acte est autre chose et demande un engagement envers soi-même.

Avec son écriture simple et les mots choisis, elle raconte avec franchise  son parcours intime de femme et de mère. Elle se montre sensible et courageuse et nous partage ses émotions, ses ressentis.

L’ouvrage témoigne autant d’un parcours pratique du donneur d’organe vivant, que d’une démarche de réflexion autour du don, de l’avant et de l’après.

Authentique et fidèle à elle-même, elle nous invite à nous questionner sur le comment, après le choix, poser des actes en conscience et assumer les conséquences.

Chacun pourra se reconnaître à un moment donné de son parcours.

C’est une livre d’amour, une leçon de vie avec de l’humour qui nous montre comment mettre plus de conscience dans son quotidien.

Accédez ICI au podcast de l’émission radio sur Radio Médecine douce, dans laquelle Cathy a échangé avec la journaliste Nathalie Lefèvre

Extrait du livre « Une part de soi » (pages 20 et 21)

Huit février – 19h43 – L’annonce

Ce matin nous avons rencontré tous les trois (le papa, mon fils et moi) le professeur pour la transplantation.

Voici ce que j’ai retenu :

– Le rein unique de mon fils fonctionne à 16% aujourd’hui.

– Et son activité va se dégrader dans les mois à venir.

– La dialyse est envisagée lorsque la capacité rénale atteint 9/10%. Ce qui veut dire pour lui probablement d’ici la fin de l’année ou début d’année prochaine.

– Pour l’instant nous avons le temps de préparer tout cela.

– C’est mieux de recevoir un rein d’un donneur vivant.

– À priori les deux parents sont des donneurs potentiels. 

– Nous allons faire une prise de sang pour vérifier qu’il n’y a pas de réaction en mélangeant le sang de chacun des parents avec celui de notre fils (cross match) et une prise de sang pour regarder notre fonction rénale.

– Si tout est OK, les parents doivent décider lequel des deux fera les examens complémentaires en premier.

– Si tout est OK pour lui, il sera le donneur.

– À défaut, l’autre parent fait les examens et prend la suite.

– Il faut compter six mois pour aller jusqu’à la greffe.

– C’est, d’une manière générale, une semaine d’hospitalisation et un mois d’arrêt pour le donneur, dix jours d’hospitalisation pour le receveur.

– Pour notre fils, le plus difficile est de ne pas rejeter le rein et prendre des médicaments à vie, avec les contraintes de trouver le bon dosage et bien évidemment suivre scrupuleusement son traitement.

– Pour les femmes, le rein donneur peut sortir par les voies naturelles.

– Le fait que le papa fasse un peu de tension artérielle n’est pas très bon pour sa propre santé. L’hôpital n’a pas assez de recul dans le temps pour juger des incidences sur la santé d’un donneur atteint d’hypertension artérielle.

– Dès que le donneur est choisi, il rentre dans un processus d’examens, de rendez-vous avec des spécialistes et un passage devant un comité spécifique pour l’informer des conséquences du don, et une convocation ensuite chez le juge pour le recueil du consentement.

Ce fut un choc !

Je pensais que les deux parents allaient faire les examens simultanément et qu’en fonction du résultat serait choisi celui dont la santé et la fonction rénale seraient les meilleures. Je pensais que ce serait les médecins qui décideraient.

Nous sommes tous les deux volontaires. Comment choisir ?

…/…


A propos de Cathy BRUN

Avoir choisi de donner un rein à mon fils en 2016 a été une fabuleuse et incroyable aventure de transformation et d’épanouissement personnel également. J’ai entrepris ce parcours dans une démarche de réflexions autour du don, de l’avant, du pendant et de l’après. Et j’ai réalisé qu’être donneur était une merveilleuse expérience sur le don d’amour et le don à soi. Cela m’a permis également de découvrir le POUVOIR DU CHOIX et ce qu’était que faire des choix en y mettant de la conscience

En savoir plus sur Cathy BRUN  >

Vous pouvez visionner et écouter ICI l’interview au sujet de ce livre à l’occasion d’une émission radio.

TÉMOIGNAGES DE LECTEURS

Je viens de finir ton livre. J’ai été captivée (excuse ce mot trivial qu’on attribue plutôt à un polar, mais il y a un peu de ça) par le récit du parcours intérieur et des événements externes qui t’ont amenée  à la décision difficile mais ferme, définitive et assumée de donner ton rein à ton fils ; même si je n’ai pas vécu d’expérience analogue, j’ai suivi avec  beaucoup d’empathie  tes questionnements, tes doutes, tes peurs, tes déceptions et aussi tes joies, tes découvertes intérieures, tes sentiments de bonheur, de fierté et d’amour ; j’ai plongé  dans ton livre comme dans un moment de vie, tant je l’ai vécu comme  profondément sincère et humain. Toutes mes félicitations pour ton voyage intime et pour cette belle création.

Véronique – 04/2019

Bonjour Cathy. Une pensée pour toi en lisant ton livre ce matin dans le train. Tes paroles sont apaisantes et ça fait du bien pour démarrer cette belle semaine qui s’annonce ensoleillée. Ton livre fait du bien et je découvre chaque ligne et en ressens toute la puissance que tu veux nous faire partager. Je prends le temps pour le lire. Ce n’est pas un livre que l’on doit lire en une journée et ensuite le poser et l’oublier. Il mérite toute notre attention pour en peser tous les mots et la force qu’il dégage. … J’ai poursuivi ma lecture ce matin et j’étais au bord des larmes lors du passage sur « le câlin » avec ta maman. C’est curieux ce sentiment tout d’un coup. Alors que jusqu’à présent j’étais dans la découverte de ce parcours du don. Comment une simple phrase peut-elle apporter autant d’émotions ????… Ce matin j’ai le sentiment qu’il me manque quelque chose. En effet hier soir j’ai terminé ton livre, il ne me restait que quelques pages et pourtant je n’étais pas pressée de finir. Tout au long de cette lecture, j’ai ressenti du bien-être, de l’apaisement et tout ce partage que tu décris si bien. Partager tes doutes et tes joies font que l’on se sent bien à tes côtés. Un halo de lumière survole ton livre. J’ai eu un sourire en finissant la dernière page et surtout une réconciliation. Car en effet le constat que je m’étais fait au fur et à mesure que je parcourais ton livre, c’était l’absence de ton second fils et comment il avait vécu ce don. Mais tu as su en parler à la fin et ça ma réjouie. Je comprends mieux maintenant ce besoin que tu as de réunir des femmes (atelier Femina) et cette envie de donner. Il me tarde d’en parler de vive voix la prochaine fois que l’on aura l’occasion de se revoir. Je souhaite longue vie à ton beau livre et un grand succès à venir.

Véronique – 04/2019

Je viens de « finir » de lire le livre de Cathy Brun. En fait je l’ai absorbé en une demi-journée. Le temps, pourtant, de concevoir ce au travers de quoi elle est passée et à quoi elle a accédé. C’est le témoignage merveilleux, plein de spontanéité, d’honnêteté, d’Amour donc, d’une femme qui redécouvre la vie, en même temps qu’elle découvre « ce qui est », et ce qu’elle est, véritablement.Il apparaît clairement que l’on a tout à « gagner » à donner une part de soi. Ici, il s’agit du soi « le corps », mais on voit bien que cela va bien au-delà d’une partie du corps.Cathy ne cache rien des doutes, des questions, de ses anciennes blessures et croyances qui ont (re)surgi sur son chemin du choix et de l’accomplissement.C’est émouvant et réellement inspirant.Merci.

Jean-Louis – 05/2019

Je tiens ton livre entre les mains sur mon cœur… Ta couverture est magnifique très profonde… J’ai des frissons en te lisant. J’aime bien ta phrase : « le plus dur, c’est l’absence de décision. C’est ce qui demande le plus d’énergie. Une fois la décision prise, l’apaisement s’installe. »… Je viens de terminer ton livre. C’est beau… ton histoire m’a touchée profondément. J’aurais aimé que ma mère ait cette démarche … je te félicite… C’est ce que nous attendons de notre maman… ce don de Soi.

Une amie – 05/2019

Cathy, Je viens de finir votre livre. Merci pour ce partage, ce parcours décrit avec sincérité, authenticité. C’est un magnifique cheminement intérieur vers la guérison, l’ouverture de conscience et l’ouverture du cœur ; un magnifique témoignage d’une Maman qui donne un de ses reins à son fils en toute conscience, dans l’Amour Inconditionnel.Par cette greffe, Lucas a reçu bien plus qu’un rein, il a été touché par l’Amour, par la Grâce.Durant ces jours, puis précédents la greffe, jour J et ceux qui suivirent, Lucas et vous aviez tout mon soutien en vous envoyant l’Energie Dorée, Energie d’Amour Christique.Le pardon…Pardon à soi,Pardon à l’autre, étape essentielle à l’élévation de l’Etre, étape où l’on ne s’arrête plus aux actes, ni à la personnalité de l’ego, ni à la personnalité de l’autre, mais à la beauté de son âme où tout est Amour, Compassion.Il arrive bien souvent de chuter, mais qu’importe, la conscience est là et on continue.Voilà toute la beauté du chemin, celui qui nous mène à l’Amour Universel avec Gratitude…Amicalement,

Isabelle – 05/2019

Je viens de finir ton livre Cathy et je suis profondément touchée par ta merveilleuse épreuve. Tu nous fais vivre chaque instant avec des mots qui vont au fond du cœur. C’est amusant de voir que tu y mets également du suspense « Va-t-elle donner ? Pas donner ? »
On s’accroche, c’est passionnant.
Ce livre ne concerne pas seulement le don d’organe, il va au-delà. Bravo !

Catherine Salazar, Sophrologue  – 09/2019